Enfants "atypiques"

Dès 4 ans

Cliquez sur le bouton correspondant à votre recherche

Haut
potentiel

Troubles
DYS

Trouble déficitaire de l’attention
TDA/H

Haut
potentiel

Troubles
DYS

Trouble déficitaire de l’attention
TDA/H

Haut Potentiel

Être un enfant à haut potentiel est une chance. Qu’on les appelle EIP (Enfant Intellectuellement Précoce), HPI (Haut Potentiel Intellectuel) ou Zèbre, ces enfants au fonctionnement intellectuel différent présentent de grandes qualités.

Effectivement, qu’ils soient « bulldozer » ou « caméléon », ils présentent souvent :

  • Une grande curiosité
  • Une pensée en arborescence
  • Une grande vitesse et efficacité de traitement de l’information
  • Une forte capacité de mémorisation
  • Une grande empathie
  • De l’intuitivité

Leurs spécificités nécessitent d’être connues et reconnues pour leur bon développement dans notre société.

Les psychologues permettent de passer un test de QI spécifique (WISC) qui a pour objectif de comprendre son propre fonctionnement. Ils sont également un soutien dans le quotidien de ses enfants pour qui tout n’est pas toujours facile (contrairement à ce que pourraient penser ceux qui ne connaissent pas le sujet).

En effet, tous ne le vivent pas sereinement, et présentent certaines difficultés :

  • Problème de confiance en soi
  • Difficultés à gérer ses émotions (tempêtes émotionnelles)
  • Hypersensibilité non maitrisée
  • Peur de l’échec
  • Troubles anxieux
  • Dépression

Aussi, nous savons que certains d’entre eux peuvent présenter des troubles d’apprentissages associés, tels que les troubles Dys ou le TDA/H. 

Le Neurofeedback EEGq est un accompagnement permettant de diminuer voir éliminer les difficultés présentes chez nos zèbres, leur permettant d’avancer de manière positive dans leur vie !

Haut Potentiel

Être un enfant à haut potentiel est une chance. Qu’on les appelle EIP (Enfant Intellectuellement Précoce), HPI (Haut Potentiel Intellectuel) ou Zèbre, ces enfants au fonctionnement intellectuel différent présentent de grandes qualités.

Effectivement, qu’ils soient « bulldozer » ou « caméléon », ils présentent souvent :

  • Une grande curiosité
  • Une pensée en arborescence
  • Une grande vitesse et efficacité de traitement de l’information
  • Une forte capacité de mémorisation
  • Une grande empathie
  • De l’intuitivité

Leurs spécificités nécessitent d’être connues et reconnues pour leur bon développement dans notre société.

Les psychologues permettent de passer un test de QI spécifique (WISC) qui a pour objectif de comprendre son propre fonctionnement. Ils sont également un soutien dans le quotidien de ses enfants pour qui tout n’est pas toujours facile (contrairement à ce que pourraient penser ceux qui ne connaissent pas le sujet).

En effet, tous ne le vivent pas sereinement, et présentent certaines difficultés :

  • Problème de confiance en soi
  • Difficultés à gérer ses émotions (tempêtes émotionnelles)
  • Hypersensibilité non maitrisée
  • Peur de l’échec
  • Troubles anxieux
  • Dépression

Aussi, nous savons que certains d’entre eux peuvent présenter des troubles d’apprentissages associés, tels que les troubles Dys ou le TDA/H.

Le Neurofeedback EEGq est un accompagnement permettant de diminuer voir éliminer les difficultés présentes chez nos zèbres, leur permettant d’avancer de manière positive dans leur vie !

Le saviez-vous ?

« Les neurosciences ont identifié les 4 piliers de l’apprentissage :

  • l’attention
  • l’engagement actif
  • le retour d’information (feedback)
  • la consolidation. »
    Stanislas Dehaene

Le programme de Neurofeedback EEGq est fondé sur ces 4 piliers de l’apprentissage !

Troubles DYS

Troubles DYS

Les troubles Dys correspondent à des troubles cognitifs spécifiques du cerveau, induisant des troubles des apprentissages.

Ces troubles cognitifs spécifiques sont innés et apparaissent au cours du développement de l’enfant lors des premiers apprentissages. La vie scolaire, professionnelle et sociale des personnes présentant un ou des troubles dys est fortement impactée.

Aussi, il arrive qu’à la suite d’un traumatisme crânien ou d’une tumeur cérébrale, des enfants présentent des troubles cognitifs spécifiques perturbant la suite de leurs apprentissages.

Psychomotriciens, orthophonistes, ergothérapeutes, psychologues et médecins arrivent aujourd’hui à diagnostiquer différents troubles  Dys :

  • Dyslexie : trouble de l’acquisition de l’automatisation de la lecture (langage écrit).
  • Dysorthographie : trouble de l’acquisition de l’automatisation de l’orthographe (langage écrit).    
  • Dysphasie : troubles du développement du langage oral.
  • Dyspraxie : troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales.
  • Dyscalculie : troubles spécifiques des activités numériques.
  • Dysgraphie : trouble de l’acquisition et de l’automatisation du geste graphique (écriture).

Le Neurofeedback EEGq s’inscrit dans une prise en charge pluridisciplinaire de ces enfants. Grâce à la neuroplasticité neuronale engagée par les entrainements et aux différentes rééducations pratiquées par des spécialistes (orthophonistes, psychomotriciens, …), il apparait la mise en place de nouveaux comportements moteurs, émotionnels et cognitifs jusqu’à la disparition des symptômes Dys chez la plupart de ces enfants. 

  • Une étude de J. Becerra, T. Fernandez, T. Harmony, M. I. Caballero, F. Garcia démontre que « après 2 ans, la maturation de l’EEGq s’est poursuivie chez les enfants appartenant au groupe expérimental ayant déjà reçu un entraînement en Neurofeedback. Cela a été accompagné de changements de comportement positifs, qui se sont traduits par une rémission des symptômes Dys. »

     Traduction proposée par l’Institut Neurosens, Canada

Les troubles Dys correspondent à des troubles cognitifs spécifiques du cerveau, induisant des troubles des apprentissages.

Ces troubles cognitifs spécifiques sont innés et apparaissent au cours du développement de l’enfant lors des premiers apprentissages. La vie scolaire, professionnelle et sociale des personnes présentant un ou des troubles dys est fortement impactée.

Aussi, il arrive qu’à la suite d’un traumatisme crânien ou d’une tumeur cérébrale, des enfants présentent des troubles cognitifs spécifiques perturbant la suite de leurs apprentissages.

Psychomotriciens, orthophonistes, ergothérapeutes, psychologues et médecins arrivent aujourd’hui à diagnostiquer différents troubles  Dys :

  • Dyslexie : trouble de l’acquisition de l’automatisation de la lecture (langage écrit).
  • Dysorthographie : trouble de l’acquisition de l’automatisation de l’orthographe (langage écrit).    
  • Dysphasie : troubles du développement du langage oral.
  • Dyspraxie : troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales.
  • Dyscalculie : troubles spécifiques des activités numériques.
  • Dysgraphie : trouble de l’acquisition et de l’automatisation du geste graphique (écriture).

Le Neurofeedback EEGq s’inscrit dans une prise en charge pluridisciplinaire de ces enfants. Grâce à la neuroplasticité neuronale engagée par les entrainements et aux différentes rééducations pratiquées par des spécialistes (orthophonistes, psychomotriciens, …), il apparait la mise en place de nouveaux comportements moteurs, émotionnels et cognitifs jusqu’à la disparition des symptômes Dys chez la plupart de ces enfants. 

  • Une étude de J. Becerra, T. Fernandez, T. Harmony, M. I. Caballero, F. Garcia démontre que « après 2 ans, la maturation de l’EEGq s’est poursuivie chez les enfants appartenant au groupe expérimental ayant déjà reçu un entraînement en Neurofeedback. Cela a été accompagné de changements de comportement positifs, qui se sont traduits par une rémission des symptômes Dys. »

     Traduction proposée par l’Institut Neurosens, Canada

Trouble déficitaire de l’attention TDA/H

Le Trouble Déficitaire de l’Attention, avec ou sans Hyperactivité, dit TDA/H, est un trouble neurodéveloppemental associant 3 dimensions cliniques : inattention, impulsivité, hyperactivité. Ces symptômes se manifestent durant l’enfance mais peuvent être également présents à l’âge adulte.

Le TDA/H se présente sous trois formes :

  • Mixte = la personne présente tous les critères
  • Inattentif = les symptômes d’inattention sont prédominants
  • Hyperactif / Impulsif = les symptômes d’hyperactivité / d’impulsivité sont prédominants

Lorsqu’une personne a des difficultés au niveau de l’attention ou de la concentration, il est souvent constaté un déséquilibre au niveau de l’activité électrique du cerveau.

Certaines personnes diagnostiquées TDA/H souffrent aussi de l’un ou l’autre des troubles suivants :

  • Trouble oppositionnel avec provocation
  • Troubles anxieux
  • Dépression
  • Troubles d’apprentissage
  • Troubles de conduite

Le Neurofeedback EEGq est une alternative possible sans médication dans la prise en charge du trouble déficitaire de l’attention.

Cette méthode permet :

  • Une amélioration significative de l’attention.
  • Une baisse de l’impulsivité.
  • Une amélioration du contrôle moteur.
  • Un gain dans les apprentissages.
  • Une meilleure maîtrise de soi.

Depuis 2012, l’Académie américaine de Pédiatrie, une organisation de 64000 pédiatres, a reconnu le Neurofeedback EEGq comme l’une des prises en charge les plus efficaces, soit au niveau 1 (le plus haut niveau d’efficacité possible) d’intervention des traitements du trouble déficitaire de l’attention, jusqu’alors seulement attribué aux médicaments.

Ses avantages ? Pas d’effets secondaires et surtout des résultats durables !

Etude majeure : Arns, Heinrich, Strehl (2014) : Evaluation of neurofeedback in ADHD: the long and winding road. Biologicalpsychology, 95, 108-115.

Trouble déficitaire de l’attention TDA/H

Le Trouble Déficitaire de l’Attention, avec ou sans Hyperactivité, dit TDA/H, est un trouble neurodéveloppemental associant 3 dimensions cliniques : inattention, impulsivité, hyperactivité. Ces symptômes se manifestent durant l’enfance mais peuvent être également présents à l’âge adulte.

Le TDA/H se présente sous trois formes :

  • Mixte = la personne présente tous les critères
  • Inattentif = les symptômes d’inattention sont prédominants
  • Hyperactif / Impulsif = les symptômes d’hyperactivité / d’impulsivité sont prédominants

Lorsqu’une personne a des difficultés au niveau de l’attention ou de la concentration, il est souvent constaté un déséquilibre au niveau de l’activité électrique du cerveau.

Certaines personnes diagnostiquées TDA/H souffrent aussi de l’un ou l’autre des troubles suivants :

  • Trouble oppositionnel avec provocation
  • Troubles anxieux
  • Dépression
  • Troubles d’apprentissage
  • Troubles de conduite

Le Neurofeedback EEGq est une alternative possible sans médication dans la prise en charge du trouble déficitaire de l’attention.

Cette méthode permet :

  • Une amélioration significative de l’attention.
  • Une baisse de l’impulsivité.
  • Une amélioration du contrôle moteur.
  • Un gain dans les apprentissages.
  • Une meilleure maîtrise de soi.

Depuis 2012, l’Académie américaine de Pédiatrie, une organisation de 64000 pédiatres, a reconnu le Neurofeedback EEGq comme l’une des prises en charge les plus efficaces, soit au niveau 1 (le plus haut niveau d’efficacité possible) d’intervention des traitements du trouble déficitaire de l’attention, jusqu’alors seulement attribué aux médicaments.

Ses avantages ? Pas d’effets secondaires et surtout des résultats durables !

Etude majeure : Arns, Heinrich, Strehl (2014) : Evaluation of neurofeedback in ADHD: the long and winding road. Biologicalpsychology, 95, 108-115.

Le saviez-vous ?

Il est démontré que les bénéfices obtenus avec le Neurofeedback EEGq sont durables et permanents.

Une étude publiée par Joel Lubar, chercheur à l’Université du Tennessee, a démontré que les bénéfices étaient maintenus 10 ans après l’arrêt du Neurofeedback EEGq.

Autisme

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) est un trouble du développement neurologique présentant des déficiences dans les compétences comportementales, sociales et de communication.

Le TSA regroupe :

  • Le trouble envahissant du développement (TED)
  • Le trouble envahissant du développement non spécifique (TED-NS)
  • Le syndrome d’Asperger
  • L’autisme de haut niveau

Concernant le Neurofeedback EEGq et l’autisme, les chiffres parlent d’eux-même :

70 à 89% répondent (30 à 60 séances)

A la suite d’un programme de Neurofeedback EEGq, de multiples améliorations sont observées :

  • Réduction jusqu’à 40% dans les scores de l’échelle de cotation des prises en charge de l’autisme (« Autism Treatments Evaluation Checklist » ; ATEC).
  • Amélioration au niveau de l’attention, du fonctionnement perceptif visuel, des fonctions exécutives et des habiletés de langage.

Etude majeure : M.Holtmann, S. Steiner, S.Hohmann, L.Poustka, T.Banaschewski, S.Bölte (2011) : Neurofeedback in autism spectrum disorders. Developmental Medicine & Child Neurology, 53(11), 986- 993.

Le saviez-vous ?

La BCIA (Biofeedback Certification International Alliance) est une association américaine indépendante, composée d’experts dans le domaine du biofeedback et du neurofeedback, depuis 1981.

La BCIA s’est entièrement consacrée à une mission précise : certifier les personnes qui répondent aux normes d’éducation et de formation en biofeedback et certifier à nouveau celles qui approfondissent leurs connaissances grâce à la formation continue.

Avant de choisir votre Praticien en Neurofeedback EEGq, vérifiez que sa formation soit accrédité par la BCIA.

Autisme

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) est un trouble du développement neurologique présentant des déficiences dans les compétences comportementales, sociales et de communication.

Le TSA regroupe :

  • Le trouble envahissant du développement (TED)
  • Le trouble envahissant du développement non spécifique (TED-NS)
  • Le syndrome d’Asperger
  • L’autisme de haut niveau

Concernant le Neurofeedback EEGq et l’autisme, les chiffres parlent d’eux-même :

70 à 89% répondent (30 à 60 séances)

A la suite d’un programme de Neurofeedback EEGq, de multiples améliorations sont observées :

  • Réduction jusqu’à 40% dans les scores de l’échelle de cotation des prises en charge de l’autisme (« Autism Treatments Evaluation Checklist » ; ATEC).
  • Amélioration au niveau de l’attention, du fonctionnement perceptif visuel, des fonctions exécutives et des habiletés de langage.

Etude majeure : M.Holtmann, S. Steiner, S.Hohmann, L.Poustka, T.Banaschewski, S.Bölte (2011) : Neurofeedback in autism spectrum disorders. Developmental Medicine & Child Neurology, 53(11), 986- 993.

Le saviez-vous ?

La BCIA (Biofeedback Certification International Alliance) est une association américaine indépendante, composée d’experts dans le domaine du biofeedback et du neurofeedback, depuis 1981.

La BCIA s’est entièrement consacrée à une mission précise : certifier les personnes qui répondent aux normes d’éducation et de formation en biofeedback et certifier à nouveau celles qui approfondissent leurs connaissances grâce à la formation continue.

Avant de choisir votre Praticien en Neurofeedback EEGq, vérifiez que sa formation soit accrédité par la BCIA.